Membres du Groupe

Julie Bull

Julie Bull (Inuite du NunatuKavut) est chercheuse interdisciplinaire reconnue, éthicienne, éducatrice et poétesse de Happy-Valley-Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador). En tant que philosophe spécialiste de l’éthique et des politiques, elle consulte les communautés, les chercheurs, les comités d’éthique de la recherche (CER), les éducateurs et les responsables des politiques, et collabore avec eux pour déterminer et mettre en œuvre les pratiques émergentes, prometteuses et sages en matière d’éthique de la recherche et d’engagement auprès des Autochtones. Elle est actuellement basée à l’Île-du-Prince-Édouard, où elle dirige une société-conseil indépendante (projX) qui travaille avec les ONG, les universités et les instituts de recherche comme la Thunderbird Partnership Foundation et l’Institute for Clinical Evaluative Sciences (ICES). Elle est aussi professeure associée à la Division de la santé communautaire et des sciences humaines de la Faculté de médecine de l’Université Memorial de Terre-Neuve.

En recherche, les intérêts et les activités de la Dre Bull sont variés, mais elle est surtout connue pour ses travaux en éthique de la recherche. Elle dirige des recherches communautaires et universitaires depuis plus de 15 ans, étant très recherchée pour son approche pragmatique et collaborative de la politique de l’éthique en recherche, de la gouvernance de la recherche et de la souveraineté des données autochtones. Elle a siégé au sein de nombreux comités, comme le Comité consultatif sur la recherche du conseil communautaire du NunatuKavut et le CER du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH). En 2007, elle a reçu le prix d’excellence du directeur scientifique de l’Institut de la santé des Autochtones des IRSC. Elle a été nommée boursière Vanier en 2010 et a reçu le prix d’universitaire émergent du ministère de l’Éducation de l’Ontario en 2018 pour son travail de recherche/recension auprès des peuples autochtones au Canada. Sa thèse de doctorat, Relational and reflexive research: Peoples, policies, and priorities at play in ethically approving research with Indigenous Peoples (Recherche relationnelle et réflexive : les peuples, les politiques et les priorités en jeu dans l’approbation éthique de la recherche auprès des peuples autochtones), lui a valu la Médaille du mérite du doyen de l’Université du Nouveau-Brunswick en 2019.

Date de modification :